Deux curés de Lanouée : un guillotiné et un exilé

Deux curés de Lanouée : un guillotiné et un exilé

 

 

Le prêtre Pierre LE VERGER au bourg de Lanouée le 16/03/1750, 10e et avant dernier enfant du couple Pierre LE VERGER et Perinne CHANTREL, a lui aussi été guillotiné, non pas à Josselin, mais sur la place de l'Hôtel de Ville à Vannes, le 22 mars 1796, à l’âge de 46 ans. Il avait refusé de prêter serment et s'était caché pendant des années à Lanouée en faisant des messes dans la clandestinité.

 

Il a été exécuté en même temps que Julien LE BECRE de Locminé, Laurent LE FLOCH de Guidel et Jean HAMERY de Guer, chapelain du Bois de Gui en Saint-Servant.  

 

Son ami Julien JOUAN, futur doyen de Lanouée, arrêté pourtant le 27 juillet 1792 en compagnie de M. LALI, vicaire de Pomeleuc et M. MERLET, vicaire de Guégon a échappé à la guillotine en se réfugiant à Londres.

 

Pierre LE VERGER et Julien JOUAN appartiennent à la famille de Gérard QUEMENER.

 

 

Source : Gérard QUEMENER, suite à son e-mail du 16/08/2007 ; qu’il soit ici vivement remercié pour sa participation à l’enrichissement de ce site.

5 votes. Moyenne 3.60 sur 5.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site